Grande œuvre aquarelle et craie sur papier Arches Torchon
Au bout du périple dans cette grande cathédrale forestière, la lumière jaillit au détour d'un pilier de la nef. La voila enfin. la Rosace. Les rayons percent au travers de ses dentelles de pierre. Ils inondent la clairière de lumière dans une explosion de couleurs chaudes. Les piliers, les voutes et les fondations se confondent avec les troncs, les cimes et les racines. Les hauteurs ne sont pas visibles, les profondeurs sont cachées par l'eau, l'horizon est masqué par la lumière. Seul compte la contemplation sur l’instant présent. Cet instant est fugace comme le vole silencieux de ce rapace. Le soleil va continuer sa course, alors la clairière se replongera dans le froid.

You may also like

Back to Top